Congrès RANACLES 2017 | Corte

RANACLES 2017 fête les 25 ans du RANACLES (Rassemblement National des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur) !

Faire le choix de la « diversité » comme thématique de notre congrès annuel, c’est remettre en perspective l’utilité du Centre de Langues (désormais CL [1]) au sein de l’institution et s’interroger sur son rôle fédérateur. Situé au carrefour de plusieurs logiques, académique, économique et sociale, le CL est le lieu d’expression de cette diversité.

Diversité de l'offre, des publics et des acteurs

Outil satellite ou dispositif intégré, ouvert aux étudiants de toutes composantes, le CL propose des formations dans plusieurs langues qui s’adressent souvent à des publics divers, qu’ils soient internes à l’institution ou externes. De fait, le CL réduit les barrières existantes entre les espaces, les enseignants et les langues. Le CL impulse une dynamique qui n’est pas commune à l’Université où la diversité (didactique notamment) est souvent synonyme de parcellement (chacun définissant ses propres objectifs de formation) et donc de déperdition qualitative en termes d’offre de formation.

Diversité linguistique et culturelle

Depuis la parution du CECR, et plus précisément des référentiels de compétences, certaines langues ont pu être revalorisées grâce au CL, seule entité qui dans de nombreux cas permet l’émergence de langues autres (formations LANSAD) que les langues proposées dans le cadre strict des cartes de formations. Il est effectivement désormais possible de valider un niveau européen de compétences dans une langue régionale, MODIME ou internationale. Le CL rassemble ce qui semble opposé avec, si l’on prend le cas de l’anglais et du corse, d’un côté une langue véhiculaire, langue de communication internationale par excellence et de l’autre une langue vernaculaire, langue régionale à forte empreinte identitaire. La diversité de statut se teinte alors de diversité culturelle.

Diversité d'enjeux

Le CL permet par ailleurs de répondre à une diversité d’enjeux autres que linguistiques. Les enjeux didactiques (niveau micro) sont les plus prégnants mais ils se doublent d’enjeux sociaux (niveau méso) qui découlent de l’évolution des missions de l’Université vers la professionnalisation et la formation du citoyen européen et satisfont alors des enjeux économiques et politiques aux niveaux nationaux et européens (niveau macro). L’enjeu politique peut aussi se situer au niveau régional par le rôle que peut jouer le CL pour la défense d’une langue. Enfin, l’enjeu institutionnel est également rendu prégnant par le gain en lisibilité qu’apporte le CL. De par la production d’indicateurs chiffrés qui seront pris en compte dans le cadre de l’évaluation des établissements d’enseignement supérieur, les actions sont rendues visibles et permettent une valorisation de l’institution.

Ainsi le CL rassemble, mais fédère-t-il également ? En d’autres termes, le CL peut-il ouvrir sur la définition d’objectifs et de parcours de formation communs et transversaux qui donne sens aux actions? (consultez l'appel à projet pour un développement des thématiques).

[1] Nous utilisons dans cet appel l'intitulé "Centre de Langues" (CL) de façon générique, sachant qu'on peut distinguer les CL des Centres de Ressources en Langues (CRL), ces derniers se référant aux espaces d'apprentissage en tant que tels, tandis que les CL sont les structures où l'on organise l'enseignement/apprentissage des langues au sens large.

 

L'Université de Corse Pasquale Paoli (UCPP), un lieu d'expression de la diversité

Petite université insulaire de 4600 étudiants, l'UCPP a su faire de la diversité sa force. Elle se traduit en une diversité scientifique, traitée au sein de deux laboratoires de recherches labélisés CNRS, les UMR LISA (Lieux, Identités, eSpaces et Activités) et SPE (Sciences Pour l'Environnement) et autour de huit projets structurants et pluridisciplinaires en lien avec les besoins du territoire. Deux plateformes de recherche permettent la mise en application des résultats de recherche: MYRTE et PAGLIA ORBA pour les énergies renouvelables et STELLA MARE pour les ressources halieutiques. Avec plus de 7% d'étudiants internationaux sur ses campus et plus de 65 nationalités différentes, l'UCPP est également le lieu d'expression d'une diversité culturelle et linguistique. L'ouverture prochaine (2017-2018) d'un centre international, qui hébergera un CL, un centre de certifications et le service des Relations Internationales sera un outil qui permettra de fédérer les acteurs, les projets et les démarches et de renforcer les collaborations existantes.

Nous vous attendons nombreux pour traiter du thème de la diversité et évoquer le possible rôle fédérateur du CL!